APPEL NATIONAL AUX GILETS JAUNES 2

 

Vendredi 7 décembre 2018,

Chers compatriotes,

Après 3 semaines d’actions, le gouvernement n’a toujours pas compris le message du Peuple français. Pire, les parlementaires votent à leurs profits des aménagements financiers !

Les partis politiques, syndicats, personnalités, et quelques gilets jaunes, ont été reçus par le gouvernement, mais sa position reste ferme. Les quelques 40 revendications du Peuple n’ont obtenu  des gouvernants que de faibles signes d’apaisement, de faibles mesures, et un grand dédain. Pourtant les revendications et les motifs sont clairs et compréhensibles de tous. De plus, les violations flagrantes de nos gouvernements depuis des dizaines d’années pillent le Peuple et le patrimoine national ; trompent les français et conduisent à l’esclavage nos enfants par un enchainement à leur dette.

Il suffit de lire simplement la DDHC de 1789, la plus haute référence juridique de la France et la première phrase de son préambule aurait pu être écrite aujourd’hui : « Les représentants du peuple français, constitués en Assemblée nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements ».

Comprenez bien que nos anciens avaient prévu que nos gouvernants chercheraient à piller le Peuple et à le mettre en esclavage, c’est dans leur nature.

Dans l’article 2 de notre Constitution son principe est : « gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ». Devant ces textes, Macron est un imposteur, et tous ceux qui n’ont pas dénoncé cette imposture sont des complices devant la nation. Les gouvernements, depuis des dizaines d’années, sont tous des complices de ce système mafieux et ses membres doivent être jugés par un tribunal pour trahison, et certains, pour haute trahison.

Français, soyez conscients et convaincus que la politique du gouvernement est imposée par le programme européen décidé par des personnalités non-élues par les peuples, ce qui est manifestement antidémocratique. Chaque année, la France reçoit une feuille de route nommée Grandes Orientations de Politique Economique (GOPE) à laquelle tous les gouvernements doivent se soumettre sous peine de sanction. Macron, issu de Rothschild, est le parfait exécuteur de ces directives alors que, nous vous le rappelons, les français ont dit NON en 2005, par voie de référendum, à l’entrée de la France dans l’Europe. C’est-à-dire que les français ne veulent pas se soumettre à la technocratie européenne. Cela veut dire que TOUTES les décisions prises par l’Europe pour la France sont invalides par nature depuis cette date, et que TOUTES les élections européennes organisées chez nous le sont également, car c’est la loi ! Elle est inscrite dans notre Constitution dans l’article 3 : « La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum ». Nous n’inventons rien, nous voulons simplement que nos principes fondateurs soient respectés.

Aujourd’hui, la classe politique fait comme si l’objectif était l’élection de mars 2019. N’acceptons plus cette mascarade et ces mensonges d’état, récupérons notre souveraineté afin de pouvoir choisir nous-mêmes notre avenir. Faisons tomber le gouvernement en faisant valoir le droit. Ne tombons pas dans le piège de la violence.

Instaurons ensemble une assemblée de citoyens qui décidera de nos lois par voie de référendum. Finissons-en, une fois pour toute, avec ce système mafieux taillé pour les riches. C’est la seule solution pour retrouver nos Droits et nos Libertés. Retrouvons une France digne de ses valeurs pour les Français de sang et les Français de cœur.

 


 

APPEL NATIONAL AUX GILETS JAUNES

 

Samedi 1er décembre 2018

Chers compatriotes,

Depuis le 17 novembre derniers, le mouvement des Gilets Jaunes s’étend dans toute la France. En vertu des droits de l’homme DDHC, ce mouvement populaire est à juste titre légitime. Il est l’expression d’un ras-le-bol général du Peuple français contre la politique du gouvernement Macron-Philippe, qui prend les gens pour des idiots. Leur politique n’est que la suite logique de différentes trahisons envers le Peuple, des gouvernements précédents.

Le plus grave, c’est que ce gouvernement illégitime et fantoche qui fait mine de nous entendre mais ne nous écoute pas, fait usage de la force contre les manifestants pacifiques pour attiser la colère et la violence, jusqu’à provoquer peut-être une guerre civile sur tout le territoire. Il essaie de diviser les français en répandant de fausses informations avec la complicité de la presse pour faire croire que vous êtes des militants d’ultra-droite, ce qui est évidemment faux.

Le conseilnationaldetransition.org est un organe juridique de droit international qui appartient à tous les français désireux d’en finir avec ce régime dictatorial, imposé par les membres du gouvernement, complices de la politique européenne de Bruxelles. Rappelons-nous qu’en 2005 les français ont dit Non à 54% par voie de référendum contre l’entrée de la France dans l’Europe, traité qui sera, malgré les français, ratifié en 2007 par Nicolas Sarkozy.

Nous, les membres du conseilnationaldetransition.org, sommes de simples citoyens comme vous ; nous sommes apolitiques, nous n’avons pas de chef, nous existons pour servir le Peuple français et ses valeurs. Nous vous proposons de mettre à votre disposition un outil juridique pour mettre en place une transition politique dans notre pays en créant une Assemblée Constituante gérée par les citoyens eux-mêmes.

La démission d’Emmanuel Macron ne suffira pas à changer le système, car il sera immédiatement remplacé par un autre carriériste de la politique, tel que Jean-Luc Mélenchon ou Marine Le Pen, souhaitant récupérer le mouvement de grogne pour leur profit, ce qui n’est pas souhaitable si vous voulez un réel changement.

Il serait préférable qu’un mandat d’arrêt soit lancé au plus vite pour incarcérer le président et son gouvernement pour qu’ils répondent de leurs actes devant un tribunal populaire.

Demandez au nom du Peuple français, que les gardiens de la paix et militaires, censés être au service de la population, de désobéir massivement aux ordres fascistes du gouvernement piloté par Bruxelles, et de procéder immédiatement à l’arrestation du président, des ministres, et de leurs collaborateurs pour protéger le peuple contre les dérives autoritaires, et ainsi éviter le chaos dans notre pays.

Partagez au plus vite cet appel sur les réseaux sociaux à l’ensemble des contestataires, afin d’apporter un message fort qui fasse trembler l’ensemble de la classe politique. Ne lâchons rien, car si le mouvement s’éteint, il n’y aura peut-être plus d’autres chances pour l’avenir des générations futures.

 


 

Communiqué du CNTF

Jeudi 22 novembre 2018,

En soutien au mouvement des Gilets Jaunes, le moment est venu pour que les causes réelles soient révélées à tous.
Le gouvernement méprise le Peuple de France et personne ne prend la parole pour dénoncer ses trahisons.
En mai 2005 les français se sont exprimés en criant NON à 54 % à l’Europe. Malgré cette volonté, le président Sarkozy a quand même ratifié le traité le Lisbonne en 2007, piétinant ainsi la volonté du peuple
qui lui a donné mandat. C’est une véritable trahison ! Car dans l’article 3 de notre Constitution :

« La souveraineté nationale appartient au Peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum ».

Nos gouvernants depuis cette date sont donc des imposteurs puisqu’aucun n’a dénoncé cette trahison, ni les grands médias, ni les partis politiques. Dès lors le Peuple de France a le devoir de faire appliquer le droit
suprême dicté par la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 (la résistance à l’oppression) et à commencer par son préambule :

« Les représentants du peuple français, constitués en Assemblée nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption
des gouvernements, ont résolu d’exposer, dans une déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l’homme, afin que cette déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous ».

Dans tous les domaines, les intérêts des français sont bafoués alors que les intérêts des banques centrales ou privées passent devant, ainsi que ceux des multinationales.

Pourquoi tant de taxes et tant d’impôts ?

Après avoir accordé au Peuple en 1968 certains avantages, totalement calculés et anticipés, les gouvernants et financiers signent une loi en 1973, dite loi Pompidou-Rothschild, qui piègera durablement l’état et l’ensemble des français.
Depuis le 3 janvier 1973, alors que l’état français n’est quasiment pas endetté, cette loi votée en catimini interdit à la Banque de France de prêter directement à l’État de l’argent à taux zéro !
Cet acte ni relevé ni dénoncé avec force, constitue une traitrise manifeste envers l’article 5 de la DDHC et donc du Peuple de France:

 « La loi n’a le droit de défendre que les actions nuisibles à la société. Tout ce qui n’est pas défendu par la loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu’elle n’ordonne pas ».

Depuis lors, la France a une dette qui enchaîne les français à perpétuité, pour le plus grand bonheur des Rothschild et autres financiers.
Pour toutes ces raisons et pour la réussite du mouvement de contestation général, le Peuple de France, Français de sang et Français de cœur, doit s’unir dans une même structure qui soit apolitique et qui soit capable d’exprimer juridiquement la voix de tous ceux qui ont compris la nécessité de lutter contre la corruption des gouvernements. Cette structure existe, elle n’attend que vous, c’est le:

Conseil National de Transition de France

 


 

Communiqué du CNTF

Jeudi 15 novembre 2018,

Le Samedi 17 novembre, une journée de mobilisation générale populaire contre la hausse du carburant s’est organisée spontanément par des citoyens dans toute la France.

La hausse du prix du carburant n’est que l’illustration de trop du mépris des membres du gouvernement envers les classes populaires.

C’est naturellement que le Conseil National De Transition de France soutient cette initiative !!!

Peut-être que le 17 novembre 2018 sera le début d’une prise de conscience collective et d’un commencement d’une nouvelle société…

Ou pas…

A vous de choisir !

A nous tous ensemble, de donner à ce rassemblement du Peuple, ce nouvel élan qui permette de reconstruire une société française plus juste.

Il est demandé à chacun de participer et/ou de relayer sur les réseaux sociaux les informations contenues dans ce lien:

https://www.blocage17novembre.com

Retrouvons-nous autour de tables rondes, faites-nous part de vos idées et de vos réflexions.

Ne lâchons rien !

TOUS ENSEMBLE NOUS POUVONS LE FAIRE ET

C’EST TOUS ENSEMBLE QUE NOUS REUSSIRONS.