Communiqué de Thierry Borne.


Afin d’atteindre le maximum de personnes, il a fallu attendre la fin de l’été et ce mois de septembre pour communiquer sur la nouvelle situation du CNTF.
Depuis juillet, bien des choses ont changé.

Les propos d’Eric FIORILE peuvent prêter à confusion.
Il a quitté le CNTF un soir, lors d’une réunion Mumble, les personnes présentes au bureau ce jour-là n’ont pas souhaité le retenir. Ils ont donc, à la suite de cela, décidé de procéder à une élection pour nommer un nouveau porte-parole. Suite à la proposition de ma candidature, j’ai tout simplement été élu par les membres et sympathisants du CNTF.

Eric FIORILE, dans les vidéos du 18 juin 2015 disait qu’il n’était que l’un des porte-paroles du CNT (https://youtu.be/lQSIcNaSZKk à la 5’ 18) et dernièrement il s’est autoproclamé Président- Fondateur du CNTF. C’est absurde et cela ne sert pas la cause. Il aurait pu sortir avec les honneurs, à l’inverse, il a choisi de s’accrocher et, ce faisant, décrédibilise les personnes actives au sein du CNTF.

Ses actions ont eu le mérite d’exister. De toute évidence, il aurait dû s’arrêter au 14 juillet 2015 et ne pas mettre régulièrement des gens sans expérience en danger dans des actions vouées à l’échec faute de nombre. Se remettre en cause et se retirer aurait été la plus sage des solutions.

Au lieu de cela, il a préféré s’en prendre à moi plutôt que de donner une nouvelle chance à la dissidence. Trop de mensonges dans les propos d’Eric FIORILE : la Savoie soit disant libre ; le vol de fichiers ; mon implication dans le 14 juillet, etc… A quoi cela peut-il bien servir ? N’avons-nous pas mieux à faire ? Où est le véritable problème ?
Eric FIORILE n’a jusqu’ici pas pu ou pas su rassembler.
Ces questions peuvent et doivent être posées.
Mais il faut avancer, avec ou sans lui et au CNTF, ça sera sans lui car il n’y a pas de place pour le mensonge. Il faut tourner la page sur ce personnage et continuer la lutte.
Ce paragraphe mettra un point final à l’affaire Eric FIORILE que nous remercions pour avoir contribué à sa manière à ce combat qui est le combat de tous.

Le CNTF est une clé juridique qui va permettre à toute la dissidence et à condition qu’elle se rassemble, de pourvoir faire tomber le système diabolique dans lequel les dirigeants nous ont plongé. Le CNTF à l’inverse de ce qu’a affirmé son ancien porte-parole, n’est pas la seule entité légale mais il est légitime. Il n’a pas non plus vocation à résoudre tous les problèmes qui se posent dans notre société. Le CNTF existe uniquement pour faire, avec un appui juridique constitutionnel, la transition entre ce gouvernement d’imposteurs et un système choisi démocratiquement par le peuple et pour le peuple. Il est donc au service de tous et sans aucune contrainte.

Il y a un bon nombre de mouvements ou de formations qui pensent détenir « la solution ».
Au CNTF, nous pensons humblement que la solution est complètement collective.
Nous pensons aussi qu’il est bien évidement prématuré de vouloir imaginer changer les choses, alors que nous n’en n’avons pas le pouvoir. Certains veulent réécrire la constitution, peut-être faut-il le faire mais avant tout cela, il nous paraît plus important de faire respecter celle qui est bafouée chaque jour. Car enfin, si nous rétablissons l’État de Droit, si nous respectons la constitution, bien des problèmes pourraient être résolus et de ce simple fait, nous pourrions envisager démocratiquement d’adapter et d’améliorer notre constitution actuelle au profit de « tous ».

En qualité de porte-parole du CNTF, mes propos se doivent d’être le reflet d’une pensée commune. Ma tâche est de faire en sorte que la dissidence parvienne à se rassembler le plus rapidement possible. Nous devons tous collaborer pour chasser les imposteurs qui dirigent le pays. Pour ce faire et pour l’heure, il est crucial de laisser de côté nos divergences et de se concentrer sur l’union afin d’être nombreux et forts. Nous n’en avons, jusqu’à présent, pas eu conscience mais depuis des décennies, la classe politique a tout fait pour entretenir ces divisions.

Il est temps que nous sortions de l’ignorance, de l’oubli et du mépris.
La peur doit changer de camp.
Nous devons tout faire pour nous rassembler afin d’avoir le pouvoir de choisir et non de subir.


TOUS ENSEMBLE NOUS POUVONS LE FAIRE ET

C’EST TOUS ENSEMBLE QUE NOUS REUSSIRONS.




Thierry Borne

thierryborneblog.wordpress.com