En soutien au mouvement des Gilets Jaunes, le moment est venu pour que les causes réelles soient révélées à tous.
Le gouvernement méprise le Peuple de France et personne ne prend la parole pour dénoncer ses trahisons.
En mai 2005 les français se sont exprimés en criant NON à 54 % à l’Europe. Malgré cette volonté, le président Sarkozy a quand même ratifié le traité le Lisbonne en 2007, piétinant ainsi la volonté du peuple
qui lui a donné mandat. C’est une véritable trahison ! Car dans l’article 3 de notre Constitution :

« La souveraineté nationale appartient au Peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum ».

Nos gouvernants depuis cette date sont donc des imposteurs puisqu’aucun n’a dénoncé cette trahison, ni les grands médias, ni les partis politiques. Dès lors le Peuple de France a le devoir de faire appliquer le droit
suprême dicté par la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 (la résistance à l’oppression) et à commencer par son préambule :

« Les représentants du peuple français, constitués en Assemblée nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption
des gouvernements, ont résolu d’exposer, dans une déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l’homme, afin que cette déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous ».

Dans tous les domaines, les intérêts des français sont bafoués alors que les intérêts des banques centrales ou privées passent devant, ainsi que ceux des multinationales.

Pourquoi tant de taxes et tant d’impôts ?

Après avoir accordé au Peuple en 1968 certains avantages, totalement calculés et anticipés, les gouvernants et financiers signent une loi en 1973, dite loi Pompidou-Rothschild, qui piègera durablement l’état et l’ensemble des français.
Depuis le 3 janvier 1973, alors que l’état français n’est quasiment pas endetté, cette loi votée en catimini interdit à la Banque de France de prêter directement à l’État de l’argent à taux zéro !
Cet acte ni relevé ni dénoncé avec force, constitue une traitrise manifeste envers l’article 5 de la DDHC et donc du Peuple de France:

 « La loi n’a le droit de défendre que les actions nuisibles à la société. Tout ce qui n’est pas défendu par la loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu’elle n’ordonne pas ».

Depuis lors, la France a une dette qui enchaîne les français à perpétuité, pour le plus grand bonheur des Rothschild et autres financiers.
Pour toutes ces raisons et pour la réussite du mouvement de contestation général, le Peuple de France, Français de sang et Français de cœur, doit s’unir dans une même structure qui soit apolitique et qui soit capable d’exprimer juridiquement la voix de tous ceux qui ont compris la nécessité de lutter contre la corruption des gouvernements. Cette structure existe, elle n’attend que vous, c’est le:

Conseil National de Transition de France