AVIS GÉNÉRAL AUX MEMBRES du CNTF,

A SES DIRIGEANTS,

A SES MEMBRES et SYMPATHISANTS,

et AU PEUPLE FRANÇAIS.

1) Affaire Marc GRANIE :

  • Lors de la dernière réunion sur Mumble en date du 24/06/2018, Monsieur Eric FIORILE a suggéré de créer un comité de soutien à Marc Granié ; cette suggestion est intervenue 7 semaines seulement après son internement en hôpital psychiatrique suite à la diffusion d’une vidéo tournée avec lui et diffusée par lui.
  • Cette inertie à provoqué un malaise général et profond.
  • Il s’agit d’une anomalie inadmissible au mieux d’une irresponsabilité totale au pire.

2) D’autres dysfonctionnements affectant l’efficacité et le sérieux d’un Conseil National de Transition ont hélas été recensés :

  • a) Règle de fonctionnement du C.N.T.F floues voire opaques ; considérées comme arbitraires voire dictatoriales par beaucoup et de plus en plus de monde ;
  • b) Primauté systématique des décisions du « Porte parole » sur la parole de la majorité des membres actifs ;
  • c) Paradoxe d’un tel fonctionnement qui est anti-démocratique (DDHC) eu égard à la nature même d’une structure censée être entièrement dédiée et structurellement au service du peuple ;
  • d) Le C.N.T.F proclamé le 29/09/2015, a pourtant été précisément déclaré « au nom du Peuple Français » ;
  • e) Rappel : Cette déclaration a été signée expressément par Monsieur FIORILE, « par ordre, le collectif de citoyens du CNT » ;
  • f) Le nom d’Eric FIORILE ne figure pas sur cette déclaration, ni sa fonction ;
  • g) A ce jour, cette même déclaration officielle n’a reçu aucune validation de l’ONU, ni d’aucun organisme international gouvernemental ou non-gouvernemental ;
  • h) Pas davantage d’aucun autre pays, gouvernement(s) ou autres conseils nationaux ou de transition ;

3) Constats à déplorer relatifs à l’objectif primordial de rassemblement sous l’égide du CNTF :

  • En trois ans d’existence, le C.N.T.F n’a hélas obtenu aucune estime ni avis favorable d’aucun autre groupe de même tendance ;
  • Le nombre des adhérents stagne et a même connu une décroissance pour la première fois;

EN FOI DE QUOI :

Nous, réunis en qualité de Collectif de citoyens du CNTF, avons adopté la décision commune et déclarons ce jour, en assemblée générale exceptionnelle :

  • Ne plus pouvoir maintenir Monsieur Eric FIORILE en qualité ou dans sa fonction officielle de porte-parole officiel du C.N.T.F;
  • Le remercier pour tous ses efforts et initiatives utiles mais devoir procéder à son remplacement, et ce de manière officielle et démocratique;

PAR CONSÉQUENT :

A défaut de démission volontaire actée, Monsieur Eric FIORILE est démis de sa fonction et de toutes ses prérogatives personnelles de porte-parole à compter de cet instant.
Interdiction lui est faite, ainsi qu’à quiconque de s’exprimer publiquement au nom du C.N.T.F, quelque soit le moyen ou le support.

Il sera procédé à la désignation démocratique et à la nomination d’un remplaçant et successeur officiel dans les meilleurs délais et ce au plus tard dans les 15 jours.

Les candidatures sont ouvertes et devront parvenir impérativement au siège du C.N.T.F avant le lundi 9 juillet 2018 minuit accompagnées d’une pièce d’identité et si possible d’une profession de foi. (Programme)

Les deux sites conseilnational.fr et conseilnational.org ne sont plus, à compter de ce jour, liés au C.N.T.F.
Les informations seront retransmises par les sites: https://conseilnationaldetransition.org et https://www.radioreeveil.re

Le C.N.T.F a, par nature, vocation à rassembler et sauver la France et tous les français du péril mondialiste.

Le C.N.T.F n’appartient à personne puisqu’il est l’instrument de transition au service et au seul profit du Peuple souverain.

Fait à Paris, le 01/07/2018, pour servir et valoir ce que de droit.

Elisabeth Grosset-Magagne pour le Collectif de Citoyens du CNTF.

Validé par Fabrice Bonnard, ancien avocat de la Direction Générale des Douanes.